POSTURE

L’important pour les hommes est d’avoir un but dans la vie. Ce but devrait être quelque chose d’utile, quelque chose de bon.

Tenzin Gyatso

FAVORISER L'ÉVOLUTION

L’évolution est un processus naturel. Elle existe depuis la nuit des temps. Nous sommes le prolongement de cette évolution.

Cette force qui fait que la matière s’est organisée, qu’elle s’est animée, qu’elle s’est complexifiée.

Ce processus naturel est toujours à l’oeuvre. Nous cherchons à le faciliter. Nous souhaitons le fluidifier; apprendre à le laisser opérer en nous, entre nous et à travers nous.

 

FAVORISER L'ABONDANCE

La richesse de l’évolution est imprévisible. Chercher à influencer un tropisme individuel ou collectif, chercher à diriger l’évolution est souvent une prise de pouvoir sur l’autre ou sur l’organisation.

Cette prise de pouvoir est presque toujours une simplification, un abrutissement subtil ou massif de la richesse et la complexité que la vraie évolution peut offrir.

Nous pouvons ensemble, fluidifier le changement. Et c’est clairement très différent.

RESPECT DU TROPISME

Dans les moments de vulnérabilité où notre lecture de la réalité est remise en question, le thérapeute ou l’accompagnant a un devoir éthique énorme.

Il se doit d’être impeccablement honnête, avec lui-même, avec l’autre, et en perpétuelle réévaluation de sa propre posture. « Accompagner sans guider », est donc un principe de base. Et c’est un art difficile.

STIMULER L'AUTONOMIE

Le but est de laisser la personne déterminer elle-même ses objectifs, de proposer une analyse et de doter la personne d’une boîte à outils qu’elle utilisera elle-même pour faire les changements qu’elle souhaite voir dans sa vie.

Autonomiser, c’est donc outiller l’autre en respectant ses élans, lui donner du pouvoir sur lui-même et sur ses choix.

C’est gagner en liberté.

GÉNÉROSITÉ ET ACCUEIL

Reconnaitre l’autre dans son altérité, dans sa singularité d’être humain unique, c’est lui offrir un espace d’accueil et d’écoute attentive.

Une part énorme de notre stress provient de la crainte du jugement, de la non-légitimité à être soi-même, à exister.

Nous pensons qu’offrir une place à chacun, pour qui il est, est le premier acte de bienveillance et de reliance.

CONNAISSANCE DE SOI

Nous ne vivons pas en théorie.

Nous pensons que l’apprentissage optimal, qu’il concerne notre intériorité ou un autre domaine, se fait dans l’expérience directe, sur le terrain.

Qui veut grandir peut choisir d’utiliser l’adversité de la vie. L’expérience que nous tirons de nos vies, est la plus précieuse.

Ainsi, le partage de regards, entre les individus est vecteur d’évolution.