Le chef c’est l’objectif

Je pense que ce qui le plus difficile, pour bon nombre de personnes est de faire le pont entre ce que l’on veut et ce qu’on fait. Parfois on rêve, mais on ne passe pas à l’action. Parfois on passe à l’action sans relâche, mais l’on ne rêve plus.

Une grande partie de mon travail d’accompagnement en coaching est d’aider les personnes à passer du rêves à l’action. Et parfois, c’est pas simple. Faut-il déjà se souvenir ou redécouvrir ses rêves, ses aspirations.

Ensuite, deuxième étape et certainement une des plus cruciale, est de s’assuré que nos rêves sont conforment à notre nature profonde, à notre tropisme.

Mais c’est quoi le tropisme ?

Pour chaque personne, il existe UNE VALEUR qui est plus importante que les autres, c’est la pierre de fondation de ton épanouissement. C’est ton tropisme.

Elle représente notre élan naturel. 

C’est ce vers quoi on tend, sans relâche et avec joie, comme le tournesol qui suit inlassablement la course du soleil.  Lors que l’on connait son tropisme il est plus facile de faire des choix ;

  • plus facile de toucher l’épanouissement et de le nourrir ;
  • plus facile de devenir excellent dans sa zone d’expertise.

Bref, il est plus facile d’être heureux et heureuse et de faire des bons choix qui nourrissent qui vous êtes lorsque vous êtes connecté à la source de votre tropisme.

Une petite histoire pour illustrer cela :

“ Un bananier donnera toujours des bananes. Néanmoins, si il ne vit pas dans un environnement adapté et favorable à son écosystème propre, il ne portera pas ses fruits. Un bananier à 1000m d’altitude ne fait pas de bananes. Un bananier au pôle nord, ne donne pas de bananes. Il existe des conditions idéales pour que le bananier s’épanouisse et offre ses fruits au monde, c’est ce qu’on appelle un climat idéal. Ensuite, sa nature profonde, ce que j’appelle son tropisme est de faire des bananes. Dans aucune condition, ni aucune situation un bananier donnera des noisettes. “ 

Exprimer son tropisme c’est l’expression de l’épanouissement. Il en est de même pour toi.

Aussi, connaître son tropisme, et la façon la plus simple de connaître la direction de notre épanouissement.

Nos stagiaires, connaissent cet adage : « Le chef c’est l’objectif ». Lors que ton objectif central est de servir ton tropisme, pour nourrir ton épanouissement, cela facilite grandement ta notion de priorité. Y compris dans ta vie quotidienne, et y compris dans ton organisation.

J’ai mis des années à le reconnaître mon tropisme. et J’ai mis des années à découvrir que mon objectif central est de servir mon tropisme. Puis, j’ai mis encore des années à reconnaître la nécessité du passage à l’action en cohérence avec mon tropisme.

Et la grande bordélique que je suis à eu bien du mal à faire ce constat, et j’ai mis des années à le reconnaître (oui, encore !), mais l’organisation est la clé de voute du passage à l’action.

C’est pourquoi aujourd’hui, j’utilise un bullet journal pour le suivi de mes objectifs et de mes projets.

Si tu as envie de découvrir mon rituel de la semaine pour « Garder le focus » tu peux télécharger le PDF.

Si tu veux en savoir plus sur ton tropisme, tu peux participer à un atelier live ou prendre un rdv individuel avec moi. C’est par ici.

Si tu souhaites en savoir d’avantage sur l’organisation et le bullet journal, je t’invite à découvrir les articles de blog suivants :

Partager cet article

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces HTML Tags et attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*